CLICHÉS DE L’EUROPE À VÉLO

Europe

Un an sur les routes de l’Europe

Le 11 septembre 2020 à Rungis, j’ai dit au revoir à mes proches et je suis monté sur mon vélo pour un long périple sur les routes de l’Europe, qui me fera revenir au même lieu, 1 an, 15 pays et 8 000 km après. Une année de césure entre mes études pour découvrir l’Europe et la photographier. Aussi une année de liberté pour vivre autrement et rencontrer la grande diversité des habitants de l’Europe.

Le Voyage À Vélo Comme Moyen Photographique

J’ai emporté avec moi ma caméra rangée dans le panier avant de mon vélo, à toute heure de la journée, à tout temps de l’année, j’étais prêt à capturer les instants de beauté que je croisais sur mon chemin. J’ai photographié un chalet des Alpes italiennes sous ses premières neiges, la rencontre avec un loup dans la campagne croate, le soleil couchant sur les montagnes du Monténégro, les nombreux bergers avec leurs bétails croisés dans les Balkans.

Dans cette manière de voyager, il n’y a pas de destination, seul le trajet compte. Il est l’objectif et devient le sujet photographique. Or ce trajet est perpétuellement un inconnu, remplit de hasards et d’inattendus. C’est donc sous un œil vierge et curieux que je découvre les lieux que je sillionne, un œil en condition pour déceler la beauté de ces espaces :  l’harmonie de ses compositions, sa lumière et ses couleurs. Ce regard particulier décèle, sur des sujets qui pourraient paraître anodins, la beauté cachée qu’il en émet, à l’image d’un champ de tournesols photographié en Suisse qui semble se transformer en un océan végétal immensément riche et complexe d’où émerge une mystérieuse colline. Ou encore, l’étonnante découverte d’une maisonnette sous la brume dans la campagne croate.

Le voyage à vélo encourage donc la photographie, mais inversement, la photographie me permet d’apprécier pleinement l’aventure, comme un moyen d’exprimer mes ressentis et de mettre en images la perception que j’ai des terres parcourues.

PAYSAGES

Un Rapport Au Temps Altéré

Cette année d’itinérance m’a paru comme plusieurs années citadines du fait de mon nouveau rythme de vie et de la quantité d’expériences vécues.

Ma seule contrainte temporelle était biologique, se réveiller et se coucher avec le soleil. Mon rythme de vie était bien plus lent que celui de la vie citadine où le temps passe comme un éclair.

J’avais le temps et je me permettais sans contrainte de le prendre pour apprécier à mon rythme ce que je vivais. Le temps pris pour atteindre un lieu me faisait prendre conscience de la juste distance de celui-ci. Je n’avais pas tout, tout de suite mais j’avais ce tout, que j’appréciais d’autant plus que le chemin pour l’obtenir était exigeant.

EDIFICES

Curiosité, Sympathie Et Proximité

40 kg de bagages chargés à l’avant comme à l’arrière avaient tendance à attiser la curiosité. Je ressentais qu’il y avait une forme de sympathie préétablie à l’égard du voyageur à vélo. Cette curiosité et sympathie créaient une connexion et une proximité avec les personnes que je rencontrais sur mon trajet. Le portrait photographique se faisait alors naturellement et les sujets étaient heureux et fiers de poser pour une photo. Ces portraits pouvaient être tirés de moments éphémères comme lors de la rencontre d’un habitant devant chez lui ou être le condensé d’une aventure plus grande à l’image du portrait de mon ami brésilien Bernard avec qui j’ai partagé deux mois de périple à vélo à travers les Balkans.

  L’aventure à vélo permet, en plus de provoquer la rencontre, de croiser des personnes qui nous marquent profondément.

PORTRAITS

Solitaire social

Seul, sous les traits d’un solitaire social, j’ai entrepris cette aventure. J’étais à la fois épanoui à rouler et bivouaquer, vivant des instants intimes et précieux dans les somptueux et sauvages paysages de l’Europe, et tout autant enjoué des innombrables et riches rencontres faites, poussées surement par ce besoin social, profondément humain que déclenche cette solitude.

URBAIN

Vivre Autrement

J’ai bousculé ma zone de confort en quittant mon mode de vie sédentaire pour adopter celui de nomade. Chaque matin, je me réveillais sans savoir où je dormirai le soir, sans me douter ni de qui j’allais rencontrer ni de quels paysages allaient m’envouter. Ce périple était une éternelle improvisation. C’était exaltant.

Une maison française compte en moyenne plus de 100.000 objets, j’ai vécu une année incroyable avec moins de 90 biens. Cela m’a révélé l’absurdité de posséder autant et le plaisir de vivre uniquement avec l’essentiel, que quelques vêtements pour m’habiller, un couteau et un réchaud pour cuisiner, un vélo pour me déplacer, une gourde pour me laver. Des équipements qui dureront dans le temps et qui ne seront pas renouvelés par des achats compulsifs. Cette aventure m’a prouvé que je pouvais très bien vivre et être heureux avec peu de biens matériels.

Pendant ce voyage je dépensais très peu au quotidien, tous mes déplacements se faisaient à vélo, je logeais sous ma tente en bivouac ou chez des personnes qui m’accueillaient et je me faisais à manger avec mon réchaud à essence. Mon principal coût venait alors de l’achat de nourriture. Cette dépense s’est encore réduite lorsque j’ai commencé à faire du glanage alimentaire, récupérer les invendus des supermarchés directement dans leurs poubelles où une quantité ahurissante d’aliments toujours comestibles y sont jetés. Bernard m’a initié à cette pratique qu’il faisait depuis 2 ans, lui permettant de continuer son périple à vélo avec très peu d’économie.

VAGABONDS

BIVOUACS

Epreuves Et Récompenses

Cette aventure a été aussi pour moi un défi physique et mental. J’ai vécu des moments difficiles qui m’ont poussé dans mes retranchements. Mais ces épreuves bien que rudes, étaient tout aussi grisantes et toujours récompensées une fois achevées.

« La traversée des Alpes de la Suisse à l’Italie, des ascensions qui me prenaient la journée mais qui offraient au sommet un sublime spectacle. »

« Pousser mon vélo sur une journée entière dans 20 cm de neige près de la frontière bosniaque. Sur le chemin, aucune voiture, aucune maison habitée, seulement des villages abandonnés depuis la guerre où la végétation a repris le dessus, certains murs sont criblés de balles. À la recherche d’un bivouac, sous la brume je suis des empreintes de loups pendant que le soleil se couche. Une contré austère mais une expérience émotionnelle extraordinaire. »

« Une pluie sans arrêt et un vent fort pendant une semaine à 2°C, dans les terres de Croatie et mes mains gelées dans des gants trempés. L’arrivée sur la côte adriatique et le retour du beau temps n’en étaient que plus sensationnels. »

« Un jour entier à pousser mon vélo pour grimper 1000m de dénivelé sur un chemin très raide et rocailleux dans les montagnes roumaines. En bas, le matin il fait une chaleur suffocante, plus haut l’après-midi l’orage amène le froid et la pluie. Je rencontre des habitants m’avertissant que le sommet est enneigé et que je ne pourrai pas passer, ayant déjà fait les trois quarts du chemin, je décide de continuer. Plus haut encore, un bucheron, fusil à l’épaule, me donne le même discours mais surtout s’étonne que je ne craigne pas les ours qui vivent dans la région. Il me conseille, si je parviens à arriver au sommet, de dormir dans les cabanes de bûcherons vides à cette période de l’année. Le chemin devenant effectivement de plus en plus enneigé, mais toujours en poussant le vélo j’arrive finalement au sommet le soir. L’endroit est somptueux, je suis seul au sommet sur cette prairie d’où émerge de la brume des dizaines de cabanes de bucherons. J’en choisis une pour la nuit, poussiéreuse mais chaleureuse, et m’endors de fatigue envouté par la magie du lieu. »

Dans ces moments laborieux, mon corps et mon esprit entraient dans une forme de trans avec une seule chose en tête : avancer !

J’ai appris à apprécier ces instants difficiles, à relativiser et accepter les environnements dans lesquels j’évoluais.

Profonde Liberté

  J’avais tout ce dont j’avais besoin, je ne dépendais de personne, j’allais où je voulais, je dormais où je le souhaitais et toutes mes décisions étaient miennes. Autonome et solitaire, j’étais profondément libre.

BETAIL & BERGER

Cette aventure aura été une année de bonheur et de liberté à vivre des expériences extraordinaires, rencontrer des personnes fascinantes et capturer des instants précieux. J’ai sans doute médité des milliers d’heures sur mon vélo en contemplant les paysages de l’Europe au rythme régulier de l’effort. J’ai vécu en prenant le temps et me contentant de peu.

Ce voyage m’a prouvé que ce sont les liens sociaux que je crée et les aventures que j’entreprends qui me rendent heureux, et non le superflu de la consommation et de la possession de biens matériels.

Amsterdam #1

Amsterdam, Urbain

SONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSC

Follow me on :

Flickr : https://www.flickr.com/photos/kiorophotographie/

Facebook : https://www.facebook.com/kiorophotographie

Twitter : https://twitter.com/KioroPhoto

Instagramhttp://instagram.com/kiorophotographie

Contact me : kiorophotographie@gmail.com

Si vous avez des avis sur mes photos, n’hésitez pas à poster un commentaire en bas de la page. Et vous pouvez aussi partager cet article sur les réseaux sociaux.

If you have opinions on my photos, do not hesitate to post a comment at the bottom of the page. And you can also share this article on the social networks.

Paris Walk #11

Château, Paris, Urbain

SONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSCSONY DSC

Follow me on :

Flickr : https://www.flickr.com/photos/kiorophotographie/

Facebook : https://www.facebook.com/kiorophotographie

Twitter : https://twitter.com/KioroPhoto

Instagramhttp://instagram.com/kiorophotographie

Contact me : kiorophotographie@gmail.com

Si vous avez des avis sur mes photos, n’hésitez pas à poster un commentaire en bas de la page. Et vous pouvez aussi partager cet article sur les réseaux sociaux.

If you have opinions on my photos, do not hesitate to post a comment at the bottom of the page. And you can also share this article on the social networks.

 

Paris Walk #10

Paris, Urbain



Follow me on :

Flickr : https://www.flickr.com/photos/kiorophotographie/

Facebook : https://www.facebook.com/kiorophotographie

Twitter : https://twitter.com/KioroPhoto

Instagramhttp://instagram.com/kiorophotographie

Si vous avez des avis sur mes photos, n’hésitez pas à poster un commentaire en bas de la page. Et vous pouvez aussi partager cet article sur les réseaux sociaux.

If you have opinions on my photos, do not hesitate to post a comment at the bottom of the page. And you can also share this article on the social networks.

Paris Walk #8

Paris



Follow me on :

Flickr : https://www.flickr.com/photos/kiorophotographie/

Facebook : https://www.facebook.com/kiorophotographie

Twitter : https://twitter.com/KioroPhoto

Instagramhttp://instagram.com/kiorophotographie

Si vous avez des avis sur mes photos, n’hésitez pas à poster un commentaire en bas de la page. Et vous pouvez aussi partager cet article sur les réseaux sociaux.

If you have opinions on my photos, do not hesitate to post a comment at the bottom of the page. And you can also share this article on the social networks.

Paris Walk #7

Paris



Follow me on :

Flickr : https://www.flickr.com/photos/kiorophotographie/

Facebook : https://www.facebook.com/kiorophotographie

Twitter : https://twitter.com/KioroPhoto

Instagramhttp://instagram.com/kiorophotographie

Si vous avez des avis sur mes photos, n’hésitez pas à poster un commentaire en bas de la page. Et vous pouvez aussi partager cet article sur les réseaux sociaux.

If you have opinions on my photos, do not hesitate to post a comment at the bottom of the page. And you can also share this article on the social networks.

Paris Walk #6

Paris



 

Follow me on :

Flickr : https://www.flickr.com/photos/kiorophotographie/

Facebook : https://www.facebook.com/kiorophotographie

Twitter : https://twitter.com/KioroPhoto

Instagramhttp://instagram.com/kiorophotographie

Si vous avez des avis sur mes photos, n’hésitez pas à poster un commentaire en bas de la page. Et vous pouvez aussi partagez cette article sur les réseaux sociaux.

If you have opinions on my photos, do not hesitate to post a comment at the bottom of the page. And you can also share this article on the social networks.

Paris Walk #5

Paris



 

Follow me on :

Flickr : https://www.flickr.com/photos/kiorophotographie/

Facebook : https://www.facebook.com/kiorophotographie

Twitter : https://twitter.com/KioroPhoto

Instagramhttp://instagram.com/kiorophotographie

Si vous avez des avis sur mes photos, n’hésitez pas à poster un commentaire en bas de la page. Et vous pouvez aussi partagez cette article sur les réseaux sociaux.

If you have opinions on my photos, do not hesitate to post a comment at the bottom of the page. And you can also share this article on the social networks.

Paris Walk #4

Paris



Follow me on :

Flickr : https://www.flickr.com/photos/kiorophotographie/

Facebook : https://www.facebook.com/kiorophotographie

Twitter : https://twitter.com/KioroPhoto

Instagramhttp://instagram.com/kiorophotographie

Si vous avez des avis sur mes photos, n’hésitez pas à poster un commentaire en bas de la page. Et vous pouvez aussi partager cet article sur les réseaux sociaux.

If you have opinions on my photos, do not hesitate to post a comment at the bottom of the page. And you can also share this article on the social networks.

Paris Walk #3

Paris



Follow me on :

Flickr : https://www.flickr.com/photos/kiorophotographie/

Facebook : https://www.facebook.com/kiorophotographie

Twitter : https://twitter.com/KioroPhoto

Instagramhttp://instagram.com/kiorophotographie

Si vous avez des avis sur mes photos, n’hésitez pas à poster un commentaire en bas de la page. Et vous pouvez aussi partager cet article sur les réseaux sociaux.

If you have opinions on my photos, do not hesitate to post a comment at the bottom of the page. And you can also share this article on the social networks.

Paris Walk #2

Paris



Follow me on :

Flickr : https://www.flickr.com/photos/kiorophotographie/

Facebook : https://www.facebook.com/kiorophotographie

Twitter : https://twitter.com/KioroPhoto

Instagramhttp://instagram.com/kiorophotographie

Si vous avez des avis sur mes photos, n’hésitez pas à poster un commentaire en bas de la page. Et vous pouvez aussi partager cet article sur les réseaux sociaux.

If you have opinions on my photos, do not hesitate to post a comment at the bottom of the page. And you can also share this article on the social networks.